des images et des mots

11 septembre 2018

L'effet papillon

IMG_4441

Posté par jicechroniqueur à 07:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]


03 septembre 2018

Il reste des pommes...

IMG_4379

Posté par jicechroniqueur à 21:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

16 août 2018

Il est là...

IMG_4310rets

 

 

Il est là, assis sur un banc, son banc peut-être, immobile, des mains tordues par le labeur croisées sur des jambes croisées. Entrelacs figé. Le jour de l’Assomption donne au parc des allures dominicales, des déambulations alenties, des envies de flâner, une lente procession du temps.

Des artistes de tous genres ont érigé des cimaises provisoires sous des petits chapiteaux protecteurs. Le peintre par envie côtoie le peintre par passion, l’artiste confirmé l’éternel amateur, la toile brasillante le graphisme hésitant. Les visiteurs se suivent, se précèdent et se croisent, têtes chenues pour la plupart, tenues estivales endimanchées. Des personnes d’un âge certain, la jeune génération attend les images sur Facebook… On se connaît, on se reconnaît, on échange des avis du bout des lèvres en prenant des airs inspirés ou conspirateurs. « Je ne vois vraiment pas ce que ça représente ! » Au pinacle l’œuvre qui dit de suite son qui-quoi-où-quand-comment. Aux éloges l’art figuratif qui rassure sur l’état de notre vision et la fluidité de nos neurones. Au pilori la trace du pinceau plus instinctive. Aux gémonies, l’art abstrait. Un itinéraire où le sentir est oublié.

 

Il est là, immobile, loin des pérégrinations artistiques, aux antipodes des débats sur la noblesse de l’Art.

Son regard dont l’azur est délavé par les averses de la vie, érodé par les déluges de l’existence, suit lentement les mouvements des visiteurs. Son spectacle à lui. Un peu de présence dans la touffeur estivale. Des inconnus, moins inattendus que bienvenus dans ce parc où s’enracine sa solitude.

Pourtant les amateurs d’art n’ont que peu d’intérêt pour le vieil homme. Ils n’ont pas remarqué le pittoresque de son visage, l’ambigüe élégance de son couvre-chef qui peut laisser deviner un passé de piste aux étoiles, de pitreries et d’éclats de rires enfantins.

A l’autre bout du parc, une dame s’extasie devant un visage clownesque habilement posé sur la toile par un artiste et son couteau. Saura-t-elle s’émouvoir devant cet autre portrait tout aussi immobile mais tellement plus vrai ?

 

Posté par jicechroniqueur à 11:29 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 août 2018

Exposition

Vous qui passez par ce blog...

je vous invite à passer également par l'exposition "LES ARTISTES LOCAUX" qui se tiendra les samedi 25 (13h30-18h) et dimanche 26 août (10h-18h) dans les salons de l'Hôtel de Ville de SOCHAUX. Je présenterai à cette occasion un travail sur la TULIPE que je vous dévoile secrètement en primeur. Des tulipes en primeur, c'est appétissant, non?

1 IMG_2089 90x60 R144 W

2 FH000015

3 IMG_0199W

4 IMG_0220W

5 IMG_1938W

Posté par jicechroniqueur à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 juillet 2018

Martagon

IMG_3071 60x40

Posté par jicechroniqueur à 08:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


27 juin 2018

Fraise des bois

IMG_3113 40x26,6

Au partage de nos lèvres

Sauvage suavité éclatée

De subtils parfums nous submergent

Conjugaison gourmande du verbe aimer

Posté par jicechroniqueur à 14:02 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

18 juin 2018

La maraude

IMG_3010 essai

C’était le temps des copains. Le temps de l’adolescence en transparente chrysalide.

On se retrouvait « au bout de la rue » bénissant la course des astres et le jour qui se faisait plus long, plus doux, pénétrant amoureusement la nuit. Nous nous parions d’une toute neuve liberté…

Le chemin noir (un qualificatif qui alimenta longtemps nos fantasmes) nous conduisait vers les hauteurs où les cerisiers attendaient patiemment ses jeunes visiteurs printaniers. Excitation d’une jeunesse prompte à s’inventer des peurs. Le garde-champêtre, le père Boname, un chien gueulant derrière le cimetière, le cimetière et ses feux follets et, bien sûr, la crainte d’une dénonciation auprès des parents.

Si les fruits s’offraient passivement à nous, moineaux tout juste sortis du nid, c’était plus délicat avec les demoiselles, voisines et complices de nos escapades entre chien et loup. Nous profitions d’une « courte échelle » suggérée d’une moue quasi libertine pour attarder une main moite sur une peau délicieusement soyeuse, sentant fondre en nous un peu de notre pudeur juvénile. Si la coquine nous précédait dans les branches, notre regard tiédi par un subit afflux sanguin courait dans la semi obscurité d’une jupette perdant son utilité. Contreplongée dans l’altérité sexuelle. La poitrine des jeunes filles pubères se plaisaient à attiser le feu en donnant des reliefs de bigarreaux à leur maternité naissante. Nous nous gavions des fruits charnus de l’arbre aïeul au risque d’un trop plein digestif et de ses conséquences désastreuses sur le chemin du retour. L’érotisme, même dans ses premiers bourgeonnements, s’accommode mal de l’urgence des fonctions émonctoires…

La sortie bruyante des ouvriers de la tournée de l’après-midi (c’était bien avant l’invention des 3x8 et autre VSD, avant le divorce de l’humain et de son horloge solaire) sonnait l’heure du retour au bercail. Les plus téméraires osaient un furtif baiser sur des lèvres sucrées et colorées du fruit volé. Premier rouge à lèvres. Les moins aventureux tentaient une chaste bise, les narines écarquillées à la recherche d’une odeur, d’un message de féminité. Les déjà poètes offraient cérémonieusement une paire de boucles d’oreilles en cerises qu’ils avaient secrètement conservées dans la petite poche de leur chemise, à deux doigts d’un cœur en chamade.

Les nuits de maraude avaient un goût rond et fruité, les rêves étaient un peu agités. L’excès de bigarreaux sans aucun doute !

Posté par jicechroniqueur à 18:35 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 juin 2018

Bouton d'or... orchis.

IMG_2899

Posté par jicechroniqueur à 08:10 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

27 mai 2018

Fête des mères

 

IMG_2611 90x60

Il est des deuils qu’on ne fait pas

Cultivant secrètement l’espoir d’un retour

Il est des roses qu’on ne cueille pas

Pour te penser dans la délicatesse du velours

Posté par jicechroniqueur à 21:44 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 mai 2018

Colombine

IMG_2333 60x60

Rencontré Colombine

Au sous-bois essaimée

Sa corolle enfantine

Au promeneur dédiée

Posté par jicechroniqueur à 08:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :